vendredi 16 mai 2008

3. Le paranormal 1

Ce blog ayant pour sujet "passion gitane", je vais y intégrer, cela me semble indispensable (merci à quelqu'une de me l'avoir demandé par mail) , des exemples de contacts avec l'au-delà Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit et spécialement avec des gitans....

"... Que tous ceux qui ont entendu les voix tendres de leurs trépassés, murmurer des paroles de force, de consolation et d'Amour […], repoussent la coupable résolution de garder pour eux seuls les révélations supraterrestres qui ont rempli de certitude leur coeur déchiré. Qu'ils répandent autour d'eux les richesses qui leur sont confiées pour les partager avec leurs frères ..."
Pierre Monnier


L'écriture automatique :

Si je transmets les messages d'Isabelle Lionnet à sa mère, il est bon aussi que je fasse de même, à titre d'exemple et de témoignage, avec quelques messages parmis ceux que j'ai reçu en TCI (abréviation de Transcommunication Instrumentale) c'est à dire : Enregistrement sur bandes magnétiques des voix de l'au-delà, et en général de proches partis de cette terre.
Donc j'en mettrais quelques uns de temps en temps(j'en ai tellement eu!) pour démontrer que la mort, aussi révoltante quelle soit, n'est que le passage vers une autre vie plus dense.

J'avais promit quelques précisions sur Isabelle, des éléments non mentionnés dans le site de sa maman.

Sa maman qui reçoit des messages de sympathie du monde entier, car si isabelle s'est adressée à elle au tout début, pour la consoler, elle s'est ensuite adressé à tout le monde bien sûr.

Je pense que les gens ont été visiter le site d'Isabelle en lien sur le côté...

C'est un enseignement :C'est à dire pour tous ceux qui suivent depuis longtemps ses écrits, son cheminement, ou ceux qui essaient d'évoluer spirituellement à sa suite!

Les écrits d'Isabelle paraissent simples, mais j'ai remarqué pour avoir lu pas mal de ses livres (ses écrits édités par sa mère), qu'à chaque fois on "plonge" plus profondément dans la découverte, la connaissance.

Les écrits d'Isabelle sont comme des couches superposées où se cache un diamant!

Il est donc très important surtout de lire les livres édités par sa maman où sont les messages les plus longs et plus complets.

Voici ne autre facette de merveilleux,pour montrer comment l'au-delà multiplie ses forces lorsqu'il veut témoigner

Dans ces œuvres, il y en à d’autobiographiques, sur sa maman, mais une plus ancienne : La fiancée des Cieux, rencontre avec l’au-delà »

Jean-Paul Sermonte que l’on appeler JPS couramment raconte comment lui aussi a été confronté à l’au-delà, suite à la perte de Pascale, son amie, morte dans ses bras.

Tout d’abord ce fut Monique Simonet, pionnière en France en TCI qui établira des contacts avec Pascale, puis JPS va aller rencontrer Anne-Marie Lionnet, aura des messages d’Isabelle lui parlant de Pascale, et, progressivement fera… lui-même de l’écriture automatique avec Isabelle et Pascale.
Tout cela est relaté dans « la fiancée des Cieux » et dans un livre écrit en commun avec Anne-Marie Lionnet : "la rencontre des anges", voir le site d'Anne-Marie ou de Jean-Paul Sermonte

........................"Comme au fond d'un puits on jette une flamme
........................L'azur de ton regard se perdait dans mon âme
........................Pourtant pourtant que de confessions que de fous rires
........................Parmi la foule des anonymes s'embrassaient nos sourires
.......................J'aurais aimé te ressembler si j'avais été femme"

........................Poème pour pascale (extrait de la fiancée des cieux)

Je ne connais pas une seule personne qui ayant lu « La fiancée des Cieux » n’en soit pas ressortie éblouie et bouleversée, car ce témoignage est écrit dans le style magnifiquement émouvant et poétique de JPS.
On ne peut se rendre compte de ce joyau qu’est « La fiancée des cieux » que si on le lit !

On peut commander ce livre par correspondance à l’adresse écrite dans le site de JPS;

Progressivement, (alors que JPS bien qu’y croyant restait prudent et réclamait sans cesse des preuves), il va y en avoir une telle accumulation, de preuves, qu’il va se rendre à l’évidence !

Je transcris là une lettre courte mais lumineuse de JPS en réponse à Isabelle qui s'adressait à lui (extrait de « La fiancée des cieux »). Car dans l'au-delà, Isabelle et Pascale se sont rencontrées et on t une mission à accomplir. Il fallait que Jean-Paul Sermonte et Anne-Marie Lionnet se rencontrent, une sorte de "plan" de l'au-delà. Je trouve cette lettre très belle :

A Isabelle Lionnet :

"Papillon qui danse si près de nos âmes
Et qui rend le silence soyeux
Tu n'est pas absente petite flamme
Mais simplement à peine invisible à nos yeux."
Jean-paul Sermonte

Voici cette lettre :

"Le 3 juillet 1992

Chère isabelle,

Me voici parvenu au terme de cet ouvrage que Pascale et toi désiriez tant que j'écrive.
Pourtant je ne peux me résoudre à écrire le mot "fin". Ce livre n'est pas un roman, une oeuvre de fiction, mais l'histoire d'une vie, d'un amour. Une vie qui continue à aimer, un amour qui continue à vivre...
Leur destin se poursuivra, j'en suis persuadé à présent, au delà de mon propre départ.
Quand nous relisons tes lettres, ta maman et moi, nous sommes stupéfaits par la teneur des plus récentes. Elles traduisent dorénavant
une telle maturité spirituelle qu'elles constituent un véritable enrichissement pour nos âmes et pour notre vie quotidienne.
Cette évolution est parvenue si rapidement que ta maman s'en est trouvée toute déconcertée.
Tu sais, si un doute subsistait encore dans mon esprit, quand à la provenance de ces lettres, il serait aujourd'hui définitivement éffacé.
Plus je connais ta maman, plus notre amitié s'affermit et plus je découvre toute la différence entre son propre style, son vocabulaire, ses pensées et ceux contenus dans ces messages.
Ces messages ont transformés profondément ma vision de l'existence. Avant, je n'aimais pas la vie et je détestais la mort. A présent, j'apprends à goûter, à savourer la moindre joie, le moindre bonheur, tout ce que la vie nous offre de substantiel et d'agréable pour nos sens et notre esprit.
Avant je me considérais souvent comme mon propre ennemi.
Grâce à toi ,Isabelle, j'ai apprit à faire la paix avec moi-même et donc avec le reste de l'univers.
Le souffle d'amour que je sens parfois en moi, autour de moi, est si puissant qu'il pourrait incendier les étoiles.
Cet amour est plus lumineux encore car tu es sa messagère"

J.P


Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


La transcommunication instrumentale :

Le Père François Brune est auteur du best-seller "les morts nous parlent".
Je l'ai fait venir 6 fois si mes comptes sont bons, dans ma ville pour des conférences sur l'au-delà (TCI, NDE).

Voici une video sur lui, trop courte, hélas! (compte de cridamour et vidéo suprimée)

Voici un exemple de transcommunication instrumentale avec M. Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit, ces messages sont toujours conservés sur mes bandes magnétiques.

Cet exemple n'est pas donné dans l'ordre chronologique de mes contacts avec lui.

Mais c'est pour montrer ce qui peut se passer juste après le décès :

Extrait de mon manuscrit :

"Maintenant que j'étais émotionnellement prête à accepter certaines vérités sur l’évolution de M., je voulus savoir comment il avait vécu sa mort terrestre. Car je m'étais fait beaucoup de soucis, tout en souhaitant que tout ce soit bien passé pour lui, je le questionnais. Support télévision canal libre, et langue espagnole :

« M., si tu le peux, est-ce que tu peux me dire si, lorsque tu es parti, enfin, lorsque tu as eu ton accident »,
"Ca pas été facile" il m'a interrompue,
« tu as rencontré des êtres qui t'aiment ? ». Pas de réponse.
"Mais maintenant, comment est-ce que cela va pour toi ?",
"J'suis aidé".

Ces messages sont très nets, une vraie conversation. M. exprime là sa difficulté à avoir quitté la terre après ce brutal accident, ce qui est fréquent en cas de mort violente. Alors certainement fait-il allusion à certains obstacles rencontrés, dans le sens où, comme chacun, n'étant pas parfait ici-bas, les événements n'ont pas été faciles pour lui. A tel point qu'il m'interrompt pour me répondre, il se précipite sur la réponse; d’où peut-être son apparition à Perpignan, son attraction vers moi. Car il avait senti provenant de la terre, une longue plainte silencieuse d'amour infini qui montait vers lui.

Ainsi que dans "La fiancée des Cieux" où Jean-Paul Sermonte s’aperçoit combien il aime Pascale, alors qu'elle vient justement de mourir! D'un côté comme de l'autre, M. et moi nous sommes rencontrés plus que jamais lors de notre séparation. Il y à des séparations, des décès qui laissent indifférents ou qui affectent parfois un très peu. Mais d'autres provoquent un bouleversement si profond, car révélant tant d'amour, en rompant les digues de nos retenues, de nos interdictions, peut-être même de notre égoïsme! La mort est parfois un implacable révélateur. J'avais certainement aidé M., mais combien m’a-t-il aidée aussi! Ensuite il parle au présent : Pour évoluer, il confirme qu'il a un ou des guides prés de lui, car effectivement, ce n'est pas simple. Et je sais que notre amour fait partie des éléments qui l'aident. Ces messages sont brefs mais en disent long, et de plus, sa voix est très reconnaissable :

"Comment vas-tu M., maintenant ?",
"Je m'habitue".
Il faut un temps d'adaptation à un changement de vie et de lieu, pour tout le monde! Mais cette phrase exprime aussi encore une forme de regret d’être parti si vite, peut-être un sentiment d'exil parfois, c'est poignant, et une nécessité d'un temps d'évolution. Mais s'habituer est déjà un progrès. Cela me fait penser à un message de la Fiancée des Cieux disant à Monique Simonet :"Il y a des jours..." Dans un langage populaire on dirait :"Des jours avec et des jours sans"! Puis les choses évoluent.

Ce qui n'est pas le cas pour les enfants et les adolescents en général. Ils ne sont pas encore trop entachés par les contingences de la vie terrestre, et montent très vite vers la lumière et parfois vers de hautes sphères dans l’au-delà appelées non pas le ciel mais "Les Cieux".
Plus tard, je demanderais de nouveau à Miguel comment il va. Il me répondra de magnifiques messages :

"La Paix", "C'est la Paix". Cela reviendra quelques fois. M. aura enfin trouvé la Paix! La joie que j'en éprouverais grandira avec le temps.
Cette transcommunication s'est faite alors que j'entendais en même temps les réponses de M., c a d : Questions/réponses"

Bien sûr il y à aussi les NDE, le channeling...

Mais je pose ici le dernier message d'Isabelle du 13 Mai 08 :

Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


"bonjour ... ma petite mère ! oui ... oui .... oui ... nous savons tous vos drames ... toutes vos difficultés .. et nous en sommes navrés pour vous ! mais nous savons aussi que vous devez garder espoir et confiance ... envers et contre tout ! la vie .... c’est maintenant ! ne revenez plus sur le passé .... ces moments (passés ou futurs !) existent quand vous les "rappelez" ou que vous anticipez ... vous êtes en quête de "croissance" ... (sinon vous ne liriez pas ces messages !) et la "misère" intérieure .... la négativité vous"frappent de plein fouet" parce que vous avez "évolué" et cette négativité est de plus en plus forte ... sous différentes formes ! d’où ... une fois de plus ... l’importance de la pensée positive ... de la prière ... l’humanité a contracté une "maladie collective" !! les gens sont si préoccupés ... .si absorbés par ce qui arrive ... ce qui est dispensé par les médias ... qu’ils ont oublié leur "essence" ! ils sont si régentés par le temps qu’ils ont oublié "l’éternité" ... qui est "leur origine ... leur bercail ... leur destinée" (bis repetita !!) et c’est par le détachement ... le non-jugement ... (ce qui ne veut pas dire être en dehors du monde mais apprécier les "choses" de la vie et leur faire honneur ... sans leur attribuer une importance exagérée ! ) tout ceci vous semble ... peut-être .. utopique ... mais c’est la réalité pour que vous soyiez un peu plus en paix .... avec vous-même ... .et avec les autres !! nous pouvons .... maintenant vous "parler" de la sorte .... car vous avez ... nos aimés ... franchi de nombreuses étapes .... depuis notre "envol" ! nous vous entourons de toute notre sollicitude d’amour .... de toutes nos forces vives ... et si la "barre "vous semble haute ... c’est parce que nous savons que vous pourrez la saisir !! que cela soit !
haut les coeurs !

isabelle

le 13 mai 2008 en agissant de la sorte .... vous faites jaillir la lumière .... (et vous n’accusez plus l’obscurité !!) ( à re-méditer ?)"


Je tiens à citer quelques témoignages traitant de cette controverse sur l'attachement à la matière dans l'au-delà et sur la necessité des contacts. Ces témoignages sont loin d’être exhaustifs. C'est au lecteur de se documenter ensuite.

- Pierre Monnier, Officier, tué le 8 janvier 1915, à l’âge de 23 ans, dicta à sa mère beaucoup de messages, édités en 7 tomes chez Fernand Lanore :

"J'ai vécu dans ton cœur ces heures qui te resteront inoubliables, où je t'ai sentie comme suspendue entre le monde de la chair et le monde de l'esprit. Mais c'est là justement l'erreur des hommes : Cette frontière est imaginaire, et, à la vérité, ceux qui vous semblent disparus, restent aussi prés... bien plus prés, plus tendrement, plus intimement prés de vous, quand ils sont délivrés de ce corps mortel qui les emprisonnait"
3 Avril 1932 Tome VII.

- "Chère maman, en réalité‚ nous ne vous quittons pas.(...) Il n'y a qu'une cause à une rupture complète du lien (indestructible en essence), c'est l'oubli. L'oubli est la négation de l'amour. Quand vous nous oubliez, l'esprit désincarné‚ ne trouvant plus l’atmosphère d'amour qui lui est nécessaire, s'éloigne et ne revient plus. Ne croyez pas que ce soit pour lui un avantage :Oh non! L'amour étant l'ambiance où il puise la vie, partout où il trouve l'amour, il accumule une force qui augmente sa puissance vitale; cela à cause de la loi d'amour, dont je t'ai parlé‚ qui établit un courant nourricier entre tous les esprits."
2 Novembre 1918, tome I.

-Jean Prieur :

"C'est par amour que certains esprits demandent à assumer des fonctions d'inspirateurs ou de protecteurs. Nous pouvons avoir plusieurs protecteurs, ce sont des parents ou des amis d'autrefois ou encore des esprits dont la mission consiste à guider des hommes dans la voix du bien. C'est par amour qu'ils reviennent : d'abord pour consoler, ensuite pour enseigner. C'est aussi l'amour qui nous anime quand nous pensons à ceux qui nous ont précédés, quand nous percevons leur présence, quand nous les associons à notre vie. Par l’indifférence‚ et l'oubli, nous les faisons mourir une seconde fois".

- Old Lawyer :

"Vous ne réalisez pas à quel point votre oubli de nous peut nous rejeter entièrement sur nous-mêmes. N'oubliez pas les morts jusqu'à ce qu'ils soient assez forts pour être heureux sans votre souvenir. Mais ne vous appuyez pas trop pesamment sur eux"

- Et pour terminer, ce texte de notre regrettée Jeanne Morranier, dicté par son fils George, par écriture automatique :

"Nous ne "retenons" pas nos disparus prés de la terre, puisqu'ils vivent dans votre espace avec nous. Nous les gênons dans leur vie spirituelle par une seule erreur :un chagrin trop profond que nous ne savons pas dépasser. Nous les rendons alors malheureux et ils restent préoccupés au lieu d'aller librement vers les autres. C'est là le plus grand tort que nous puissions leur faire ou encore l’excès inverse, les oublier. Il ne peut pas être question de les retenir prés de la terre puisqu'ils y vivent avec nous.(...) Nous les retenons que s'ils veulent bien être retenus. Ils sont libres de nous suivre partout si ça leur plaît, et libres de s'éloigner si nous les dérangeons.(...) Il est très facile à un désincarné‚ de s'occuper de sa famille terrestre tout en poursuivant son évolution spirituelle ".

Je pense qu'il était nécessaire de citer ces quelques passages : Qui est mieux placé que l'au-delà pour parler de l'au-delà ? Même si des témoignages diffèrent selon l'évolution des esprits, ils se recoupent tous sur certains points, et notamment sur celui-là. Car c'est bel et bien l'au-delà qui a cherché à communiquer avec nous! Je ne puis que m'appuyer sur mon expérience et les textes les confirmant ou les infirmant. Je ne détiens aucune vérité, sauf des certitudes, que je ne cherche pas à imposer mais à transmettre. Je n'ai pas la prétention, comme certains, de refaire ni le monde, ni l'au-delà. Que les gens soient athées ou croyants est un fait que j'admets entièrement, et je veux me tenir hors de toute dialectique fanatique, et refuse d'y entrer. "Je ne suis pas d’accord avec ce que vous dites, mais je ferai tout mon possible pour que vous puissiez le dire" Voltaire. Le dire, mais pas l'imposer!


J'ai pu discuter librement de la TCI avec un gitan ouvet à cela (car j'étais prudente) qui y croit, et qui me posait des questions : Je nomme Rey (Jean-Pierre Cargol) dit "l'enfant sauvage" du film de François Trufaut.

Rey, un copain de longue date. Mais je reparlerais de Rey.

Rey fait parti du groupe "Camargue" et est souvent passé à l'emission de Patrick Sébastien.

La fiancée des Cieux" je l'avais autrefois offert à Ricao justement, au moment où je commençais à faire passer le message de l'au-delà, après la mort de Miguel!
Et on va arriver à Ricao!

Et vive le pèlérinage des Saintes Marie de la Mer du 24 Mai!
Sara, que j'ai tant sérrée dans mes bras!
A bientôt!
SUITE : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/06/6-le-paranormal-2.html

P.S. Selon mon inspiration, des messages de transcommunication instrumentale ou autres phénomènes paranormaux peuvent être glissés dans d’autres sujets ici n'ayant pas de rapport directs avec ce thème. Il peut donc y avoir des messages de l’au-delà ailleurs que dans les sujets annoncés paranormaux…
SUITE :
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/06/6-le-paranormal-2.html

Enregistrer un commentaire