mardi 5 août 2008

1. Trois apparitions mariales et un miracle sans précédent !

Puisque ici j’ai parlé du pèlerinage gitan des Saintes Marie de la Mer et de Sainte Sara,


voici des informations spirituelles importantes, car je désire que les gens soient informés :

Sur la photo Bernadette à 2Ians, elle va quitter Lourdes pour Nevers :

Alors que se déroulent à Lourdes le I50 ème anniversaire des apparitions de la Sainte Vierge à Bernadette Soubirous,

Je vais parler aussi d’une autre apparition la plus extraordinaire jusqu’à présent, et qui n’arrête pas de nous dévoiler ses secrets.
Je l’avais déjà annoncé dans un billet précèdent, et pour que les gens soient au courant, je le pose maintenant.


Tout d’abord, un petit récapitulatif sur Bernadette :

"Bernadette Soubirous (Bernadeta Sobirós en Gascon), de son vrai nom Marie-Bernarde Soubiroux (Maria Bernada Sobirós), née le 7 janvier 1844 à Lourdes, et décédée le 16 avril 1879 à Nevers, est une sainte catholique,

célèbre pour avoir été témoin, selon l'Eglise catholique, d'apparitions de la Vierge, à I8 reprises,
dans une petite grotte ( grotte de Massabielle, en patois "grotte aux cochons") non loin de sa ville natale, du II fevrier au I6 juillet I858 "

Elle a été béatifiée le 14 juin 1925, puis canonisée le 8 décembre 1933



La Vierge Marie est la Sainte Patronne de la Corse.

Et les corses vont aussi à Lourdes pour y chanter :


LOURDES : MUSIQUES & CHANTS CORSES

Après sa mort, le corps de Bernadette fut exhumé trois fois, et la science et la médecine s’inclinent devant l’énigme : son corps, malgré le temps, les intempéries, et…ce que fait d’habitude la nature, était intact (par exemple, crucifix rouillé entre ses doigts, doigts intacts), entre autre, tous ces détails se trouvent dans un dépliant ( rapport médical complet) que l'on peut se procurer au couvent Saint Gildard.

Seul un produit caustique lors de la dernière toilette faite à Bernadette pour son exposition définitive aux yeux du monde à noirci le visage et les mains : Aussi, il fut posé une très fine couche de cire à ces deux endroits pour masquer cela. MAIS C EST TOUT !

Si la nature avait voulu faire son travail, elle l’aurait fait !

Bernadette fait donc parti de ceux que l’on appelle « Incorruptibles »

Et il y en à... que ce soit en Orient ou en Occident...

C''est à dire conservation totale du corps et des organes internes, pas d'embaumement!

Donc vous l’avez bien comprit, c’est vraiment Bernadette que nous avons sous les yeux en photo, après sa mort, ou en realite pour ceux qui peuvent aller à Nevers.

ELLE N EST PAS EMBAUMéE .

On peut donc aller se recueillir auprès de Bernadette au couvent Saint Gildard de Nevers car sa dépouille a été conservée à peu près intacte (une côte est à Lourdes),

car la supérieure du couvent de l’époque de la dernière exhumation s’est insurgée contre une pratique barbare :

Les reliques.

Cela peut être un bout de tissu, un objet ayant appartenu à la Sainte ou au Saint

mais certains Saint(es) en effet, comme Sainte Thérèse d’Avila en Espagne, Sainte Catherine de Sienne en Italie, ET J EN PASSE.....

Ont été coupes en morceaux (morceaux épars qui restent eux-mêmes inccoruptibles) et distribues dans différents lieux saints pour expositions : Folie barbare qui s’emparait des hommes, des prêtres, pour couper un bras, une jambe, un doigt, arracher les yeux, décapiter, arracher le cœur pour avoir un morceau du ou de la Sainte, c’était très courant !

Pour mieux connaître Bernadette, je conseille l’admirable livre de Anne Bernet : "Bernadette Soubirous » qui se lit comme un roman, et en apprend beaucoup, du chemin de croix terrestre (c’est peu dire : elle était pauvre, malade, humiliée) de Bernadette de sa naissance jusqu’à sa mort:

Mais lors d’une apparition L’Immaculée Conception ne lui avait-elle pas dit :

« Je ne vous promet pas le bonheur dans ce monde mais dans l’autre »

La sainte Vierge que nous voyons à Lourdes est loin d’être aussi belle que celle que Bernadette a vue, combien de fois l’a-t-elle dit !

Celle qui s’en rapprocherait le plus, au niveau esthétique, d’après Bernadette, serait « La vierge des eaux » dans le parc du couvent Saint Gildard, que Bernadette aimait aller prier, tant que sa santé lui permit de tenir debout.

J'ai toujours connu l'existence de Bernadette, comme tout le monde, mais elle est re-venue dans ma vie en 2003, dans des circonstances particulières, et j'ai pour elle un immense amour.

D’ailleurs, je l’appelle par son prénom, comme une petite sœur qui s’adresserait à sa grande sœur très évoluée , à qui elle n’arrive pas à la cheville !

Les corses ont fait du Dio Salve Regina (que Dieu vous garde Reine) leur hymne national


DiuViSalveRegina
envoyé par u_populu_corsu

Il est dit en corse dans les paroles :

Vous êtes la joie et le rire

De tous les attristés,

De tous les tourmentés,

L'unique espérance..

Vers vous soupire et gémit

Notre cœur affligé

Dans une mer de douleur

Et d'amertume

Justement, si maintenant nous contemplions LE VRAI PORTRAIT de la Sainte Vierge, qu'Elle nous a elle-même laissé!

Prenez cette phrase au sens propre et non pas au sens figuré.

Voir suite : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/08/2-un-miracle-sans-prcdent-suite_06.html


Enregistrer un commentaire