jeudi 7 août 2008

3.Un Miracle sans précèdent ! Fin

Comme on le voit, elle a les yeux baissés,

mais ces yeux vont réserver d’énormes surprises !

Des yeux vivants!

"Selon de nombreux scientifiques qui ont scruté l’image, on peut voir dans les deux yeux, et là où normalement se reflète une image dans un oeil humain vivant, plusieurs formes qui, lorsqu’elles sont analysées en profondeur, correspondent à la forme et à la taille des personnes humaines qui se trouvaient en face de l’image".

N’oublions pas que nous sommes sur une surface plane : la tilma !
Que l’iris des yeux mesure 7 mn de diamètre, et que même un peintre doué n’aurait pas pu réaliser de tels portraits en profondeur, dans un si petit espace (de toutes façons ce n’est pas une peinture), d’autant plus qu’il ne pouvait connaître certaines lois de la physique à cette période


"En 1929, Alfonso Marcue, le photographe officiel de l’ancienne Basilique de Guadalupe à Mexico, découvre ce qui ressemble au reflet de l’image claire d’un homme barbu dans l’oeil droit de la Vierge. Au départ il n’en croit pas ses yeux. Comment cela se peut-il être? Un homme barbu reflété à l’intérieur de l’oeil de la Vierge? Après divers examens de plusieurs de ses photographies en blanc et noir il n’a plus de doute et décide d’en informer les autorités de la Basilique.

Il lui est demandé, à cette époque, de garder le silence complet sur sa découverte, et c’est ce qu’il fait".

"Plus de 20 ans plus tard, le 29 Mai 1951, Jose Carlos Salinas Chavez, examinant une bonne photographie du visage, redécouvre ce qui paraît clairement être le reflet d’un homme barbu dans l’oeil droit de la Vierge et voit le reflet dans l’oeil gauche également.

Oeil droit

Depuis lors, plusieurs personnes, y compris plus de 20 physiciens et d’ophtalmologues, ont l’occasion d’examiner de près les yeux de la Vierge sur le tilma.
Le premier, le 27 Mars, 1956, est le Dr Javier Torroella Bueno, MDS, un prestigieux ophtamologue. Dans un rapport qui est le premier à être publié sur les yeux de l’image par un physicien, il certifie la présence d’un triple reflet (l’effet Samson-Purkinje) qui est caractéristique de tout oeil humain vivant et il déclare que ces images se situent exactement là où ils devraient être selon l’effet précité, et aussi que la distorsion des images est en accord avec la courbure de la cornée.

La même année un autre ophtalmologue, le Dr Rafael Torrija Lavoignet, examine les yeux de l’image dans tous ses détails avec un ophtalmoscope. Il observe la forme humaine apparente dans la cornée des deux yeux, située là où elle doit se trouver et avec la distorsion d’un oeil humain normal et surtout note quelque chose d’unique concernant les yeux: ils paraissent étrangement "vivants" lorsqu’ils sont examinés.

Beaucoup d’autres examens des yeux de l’image sur le tilma sont effectués par des ophtalmologues . Avec plus ou moins de détails ils sont tous d’accord avec les conclusions des examens mentionnées plus haut.

Mais une nouvelle et fascinante analyse des yeux commence en 1979, quand le Dr Jose Aste Tonsmann, Ph D, licencié de l’Université de Cornell, travaillant à IBM examine minutieusement avec des appareils à haute définition une très bonne photographie du visage sur le tilma prise de l’original. Après avoir filtré et développé les images numérisées des yeux pour éliminer les "parasites" et les agrandir, il fait quelques découvertes étonnantes; Non seulement un "buste humain" est visiblement présent dans les deux yeux mais d’autres formes humaines y sont aussi reflétées.

Un des aspects les plus fascinants de ses études se trouve peut-être dans sa conclusion que Notre Dame de Guadalupe nous a laissé non seulement une image miraculeuse comme preuve de son apparition mais aussi quelques messages importants.

Ces messages étaient cachés dans les yeux de l’image jusqu’à nos jours, quand des technologies nouvelles nous ont permis de les découvrir alors qu’ils nous sont le plus nécessaires".


Oeil gauche

" Ce serait le cas de cette image d’une famille au centre de l’oeil de la Vierge, en ces temps où les familles sont sérieusement agressées dans notre monde moderne. L’image de différents visages humains qui semblent constituer une famille, comprenant différents enfants et un bébé qu’une femme porte sur son dos comme cela se faisait au 16e siècle, apparaît au centre de la pupille, comme le montre cette image agrandie de l’oeil droit mettant en relief la famille ".

Ce qui veut dire, mais cela n’est pas étonnant, que la Vierge se trouvait présente mais invisible lors du déploiement de la tilma, et qu’elle nous a laissé comme une photographie de la scène !
Et que dans son autre œil se reflète une famille qu’elle a vue.


C'est vraiment une bombe à retardement cette tilma!

Le Père Brune raconte une anecdote rapportée par l’un des scientifique: « Ce fait est tellement précis qu’un jour, un autre chercheur, le docteur Graue, prit par son travail d’observation, en oublia complètement qu’il examinait une toile et se surprit à dire à la Vierge de Guadalupe : « s’il vous plait, regardez un peu vers le haut » !

Je voulais préciser au sujet de l’image de la Vierge dans son ensemble, : Il y à eut des ajouts peints par des mains humaines : Mais ces ajouts donnent des signes de fatigue évident ! D’autres ont quasi disparu !

Les reste est donc INTACT puisque les pigments ne sont pas de nature terrestre !…

Qui était San Diego en réalité?

De nouvelles découvertes bouleversent les croyances habituelles !
Elles donnent un tout autre éclairage au message de la Vierge de Guadalupe !


« "Je te remercie, Père, d'avoir caché cela aux sages et aux savants et de l'avoir révélé aux tout-petits"
Matthieu 11.25


Là, il ne s’agit pas d'un "petit"!

Car contrairement à ce que l’on croyait, les recherches actuelles dévoilent que San Diego n’était pas un indien pauvre, mais de souche noble, élevé par son oncle, né de l’union de Netzahualpilli et de la princesse Azcaxochitli.
Le Père Brune explique tout cela en détail dans son livre. C'est cela le "détail " de taille, rectifié par le Père Brune, et qui fait tout le sens du choix, par la Sainte Vierge, de Juan Diego.

Il n’y à que sur un site dont je ne retrouve plus le lien, où cet élément important est mentionné.

Le nom de San Diego était « Cuahtlatoatzin » « Celui qui parle comme un aigle »
San Diego était prêtre aztèque, et lors des apparitions, il avait 57 ans.

Le Mexique était envahit par les espagnol et les aztèques continuaient leurs ignobles sacrifices.

Les moines franciscains étaient installés au Mexique et pratiquaient la pauvreté et l’amour du prochain : Une religion basée sur l’amour.

Depuis longtemps notre indien s’était convertit au christianisme et allait abandonner tous ses biens à son oncle pour se consacrer à sa religion et devenir franciscain.
De très passionnants détails sur sa vie sont dans le livre du Père Brune.

Donc c’est un ancien prêtre aztèque que la Vierge à choisit, ne dit-elle pas : « Il est absolument nécessaire que ce soit toi… mon fils, toi le plus petit, et je t’ordonne que tu ailles de nouveau demain voir l’évêque » Trad. Père Brune, et son message est clair :

« Il y à rupture et continuité, un peu comme le passage de l’ancien au nouveau testament » Père Brune

Depuis l’apparition de la Vierge de Guadalupe, il y à eut beaucoup de guérisons, et pas des moindres : Elles sont racontées dans le livre du Père Brune.

Le message d’amour immense de la Vierge de la Guadalupe :

Plusieurs personnes ont vu dans son message un appel à lutter contre l’avortement. Comme le dit le Père Brune, ce n’est pas tout à fait faux et ce n’est pas tout à fait vrai.

Lorsque la Vierge apparaît, il y à d'un côté les espagnols qui exploitent les aztèques, et de l’autre ces horribles sacrifices humains !
Mais là le Père Brune fait un ré-aiguillage de la vérité socio-historique avec toutes ses nuances au niveau des » exactions » par les espagnols.

Puis il écrit :

« Je suis aussi de ceux qui pensent que pour recevoir la Croix du Christ, les autres peuples et les autres civilisation, non encore évangélisées, n’ont pas à « faire une croix » sur toute leur culture. Or, dans cette perspective les apparitions et l’image miraculeuse de la Vierge de Guadalupe sont un véritable modèle d’insertion dans la culture locale. Elles constituent en effet une synthèse extraordinaire de la culture européenne et de la culture aztèque » Père Brune

Puisque c’est vers un ancien prêtre de la déesse Mère « Tonantzin » que la Vierge se tourne. Même si San Diego était déjà converti.
San Diego était né sous le signe du « quetzalcoalt » ( et devenu son prêtre) chargé de créer l’humanité nouvelle selon la croyance des aztèques ….
Voir le mythe du quetzalcoalt très bien expliqué dans le livre :

« Voilà qu’apparaît dans le choix de Juan Diego une intention toute nouvelle mais d’une immense portée, plus directement religieuse et même théologique. Le registre socialo- politique est moins marqué que dans l’ancienne identité prêtée à Juan Diego. Il est remplacé par une politique d’évangélisation très habile et profondément respectueuse de la part de vérité de croyances anciennes. La nouvelle religion n’apparaît plus comme un reniement de tout le passé religieux de tous les Indiens mais plutôt comme l’achèvement, la sublimation de leurs pressentiments les plus élevés » Père François Brune

« Ce n’est pas pour sa gloire qu’elle a réclamé la construction d’une église au pied de la colline, mais pour nous transmettre l’Amour de Dieu : « Là, je Le montrerais, je L’exalterais, je Le manifesterais, je Le donnerais aux hommes par tout mon amour personnel, mon regard compatissant, mon aide et mon salut. Car je suis vraiment votre mère compatissante, la tienne et celle de vous tous qui êtes en cette terre et de toutes les souches d’hommes de toutes sortes qui m’aiment, m’appellent, me cherchent et se confient à moi, car là j’écouterais leurs pleurs, leur tristesse, pour les soigner, guérir toutes leurs peines, leurs misères, leurs souffrances ». La Vierge enceinte de Guadalupe est venue nous donner Dieu et nous conduire vers Lui".
Père François Brune

On pourrait pleurer en recopiant (c'était pas sur internet, j'ai recopié ce passage)….
Comment passer sous silence un tel message d’amour ?

Je ne peux que conseiller de lire le livre du Père Brune, et comme il le dit, la tilma de San Diego n’a pas encore révélé tous ses secrets !

Voici une très belle vidéo sur les évènements de Tepeyac (il y à des videos en espagnol aussi) , même s’il y à encore la croyance sur des origines « pauvres » de San Diego (ce qui est faux) et si la fin parle d'un « fœtus » car rien n’est certain au sujet du sens de cette photo, mais dans l’ensemble, la vidéo est bien faite.

Cette vidéo a été faite par le Père Luis Matos, Supérieur de la Communauté des Béatitudes, et l’ingénieur Luis Girault à examinée cette lumière et atteste qu ’il n’y avait aucun trucage. Mais selon le Père Brune (au téléphone) » quand à dire que cela représente un embryon… avec beaucoup d’imagination. D’abord il faudrait lui faire faire un tour de 90°, il y à des ombres… Mais c’est une lumière extraordinaire ! «






Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit


La Vierge de l'Egypte

Et pour terminer, brièvement, voici comment la Vierge Marie se montre à des milliers de gens...pour changer!
Non reconnu par l'église catholique, mais par l'église copte, oui.
Ajout du 25 nov 2008 : je reparlerais de ces apparitions de 1968 et 2000, trop important!

Voyez comme lorsqu'elle apparaît près de la croix sur le dôme, les gens s'exclament :



Apparition de La Sainte Vierge Marie à Assiout
envoyé par copte

Et là dans la coupole,les gens applaudissent ! On la voit très peu mais c’est mieux que rien ! :


Apparition de La Sainte Vierge Marie à Assiout (partie 2)
envoyé par copte

Je n'ai pas encore lu ce livre du Père Brune, à l'heure où j'écris ces lignes, je le reconnais, mais vais bientôt le faire!

Extraits introduction du livre du Père Brune :

« Ce sont certainement les apparitions de la Vierge les plus fantastiques de toute l'histoire de l'Eglise, à travers le monde comme à travers les siècles. En effet, lors de toutes les autres apparitions, seuls quelques privilégiés pouvaient la voir, lorsque ce n'était pas un seul.

En Egypte, depuis 1968, des foules entières ont vu la Vierge pendant des heures, plusieurs fois par semaine et sur des périodes de plusieurs années. Ajoutez que la grande majorité de ceux qui voyaient la Vierge n'étaient même pas chrétiens, mais musulmans et que beaucoup d'entre eux ont cependant bénéficié de guérisons miraculeuses. Ces « mariophanies » ont fait l'objet d'enquêtes, de reconnaissances officielles, d'innombrables articles de journaux et de revues dans le pays, depuis des années.

Alors, comment se fait-il que presque personne en Occident n'en ait jamais entendu parler ? Même quelqu'un d'aussi averti que le Père Laurentin semble les ignorer puisqu'il présente les apparitions du Rwanda comme les premières dans tout le continent africain "...


" La réticence systématique devant le surnaturel, propre à l'Occident, ne suffit pas à l'expliquer. San Damiano et Medjugorje ont attiré des milliers de pèlerins, des jeunes et des moins jeunes en quête de spiritualité. Un élément capital a certainement joué : ces apparitions ne se sont produites que sur des églises coptes.

Les coptes font partie d'un petit groupe de cinq Eglises chrétiennes, séparées de toutes les autres depuis le concile de Chalcédoine en 451, et qui ont poursuivi leur développement à travers les siècles en totale indépendance. Mais, précisément, elles sont indépendantes de Rome qui les considère comme des Eglises dissidentes. Or, en Egypte, la Vierge n'est jamais apparue sur des synagogues ou des mosquées, ce qui est normal, mais jamais non plus sur des temples protestants ou des églises catholiques. Pourtant, des églises catholiques, il y en a partout, partout où il y a des coptes ".


" Un autre aspect caractéristique de ces apparitions a peut-être joué aussi contre leur diffusion : la Vierge n'a pas prononcé un seul mot. Elle n'a délivré aucun message, ni par la parole, ni par l'apparition de quelque inscription dans le ciel. Ce silence leur donne un caractère un peu mystérieux. C'est à nous de deviner ce que la Mère du Christ a voulu nous dire par ses gestes, son attitude, sa simple présence. C'est précisément le but de ce livre que d'essayer de comprendre ".



Ce billet est la suite de : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/08/2-un-miracle-sans-prcdent-suite_06.html
Voir SUITE : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2010/01/2-la-sainte-vierge-vient-dapparaitre.html
et sur les yeux de la Vierge : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2011/05/2-le-mois-de-marie-clin-doeil-notre.html

Enregistrer un commentaire