vendredi 1 juin 2012

1. Des nouvelles de Martin Gray

Que de souvenirs avec Martin Gray !
J'ai été émue de recevoir ce mail (posé en bas).
J'ai déjà parlé ici de Martin Gray sur ce blog.
C'était à l'époque où je luttais pour la reconnaissance du génocide tzigane aux cotés d' associations gitanes.
Et comme je suis passionnée j'avais peut-être été un peu maladroite de la manière dont je m'étais exprimée envers Martin Gray.

Maintenant que Tony Gatlif à réalisé " Liberté " ce film magnifique, je suis apaisée. Autant la cause tzigane me tient à coeur, autant la cause juive aussi! Car nous sommes tous concernés...
Il est vrai, je l'ai déjà dit, que j'ai été indirectement touchée par la déportation, émotionnellement, vraiment, (même si cet ami de la famille que j'ai connu avait été déporté pour son statut de communiste et non pas de juif),et que j'ai eut de la famille juive par alliance.
Pendant longtemps, j'ai porté une petite étoile juive autour du coup d'ailleurs. C'était comme ça... Il y aurait trop de choses à dire à ce sujet : J'y reviendrais.., c'est sûr

Pendant plusiers années consécutives de ma vie j'ai rencontré Martin Gray chez lui au Tanneron, voyages plein d'émotions intenses et inoubliables. Le contact de Martin Gray m'à toujours galvanisée.
Même lorsque Miguel mon ami gitan est mort, j'avais été voir Martin Gray :

" Je n'aurais pas pu conduire de tout le trajet, car j’étais maintenant extrêmement fatiguée. Et même en passagère les vibrations de ma voiture m’épuisaient, comme si j'avais eu quatre-vingt-dix ans. C'est dire à quel degré de fatigue j'en étais réduite, moi qui roule tant dans ma vie! Mes tempes semblaient vouloir éclater. Je me sentais complètement‚ brisée. La personne qui m'accompagnait du s’arrêter plusieurs fois, comme si j’étais intransportable. Je me rappelle être assise un moment sur l'herbe, et une éventualité d'une cure de sommeil fut évoquée. Ce n’était pas mon désir, mais tout m’était égal. Je savais qu’à mon réveil, une seule chose compterait pour moi : Capter la voix de Miguel, et tout recommencerait!
De retour chez moi, les fleurs m'attendaient, petit bouquet blanc et frais près de la photo de Miguel. Je mis le ventilateur en marche car les baies vitrées ne sont pas faites pour diminuer la canicule. Il n'y avait pas d'air et je suffoquais. Je me recueillis devant la photo de Miguel. J'étais émue de mon récent voyage chez Martin Gray et en même temps déchirée de ce silence chez moi. Miguel était-il là, invisible mais présent ? " (extrait de mon manuscrit)

J'avais évoqué ce décès chez Martin Gray et même si je n'avais pas été prolixe, le contact seulement avec Martin Gray m'avait déjà changée pour le retour. J'étais déjà différente, c'était incroyable!

Je me souviens du jour où je lui avais apporté un exemplaire de " Au nom de tous les miens " afin qu'il le dédicace pour ma grand-mère. Il n'avait pas voulu de ce livre que je tenais dans mes mains car spontanément, il s'était tourné vers sa bibliothèque et en avait sorti un autre exemplaire.
C'était sa façon à lui de faire un cadeau à ma grand-mère et il lui avait écrit un petit mot.
Pas étonnant de sa part lorsqu'on sait à quel point il à aimé la sienne!
Je n'ai plus ce livre dédicacé à Reine car à sa mort, ma famille s'est empressée de le récuperer.. Martin Gray est célèbre...
Je n'ai pas voulu faire d'histoire...

Et ce jour où j'étais dans ma cuisine (où j'habite actuellement) mon portable à sonné. C'était Martin Gray qui voulait avoir de mes nouvelles, tout simplement.
J'ai des photos où je suis chez Martin Gray. Mais je ne les ai pas scannées..

J'ai toujours su, pensé que si j'avais connu Martin Gray beaucoup plus tôt dans ma vie, ma vie autait été différente dans le positif! Et je le pense toujours..

C'est bien qu'il y ait ce nouveau film, de cette façon. Car je pense toujours que " Au nom de tous les miens " de Robert Enrico est un chef d'oeuvre " intouchable ", je n'y voit pas la nécéssité d'un remake, bon, ce n'est que mon avis!

Le 27 avril Martin Gray à fété ses 90 ans.. Comme le temps passe... Mais il est vrai que Martin Gray n'à jamais fait son âge...

Voici le mail que j'ai reçu  aujourd'hui :
" Bonjour Merci de vous être inscrits sur le site de Martin Gray. Martin vient de fêter ses 90 ans, il est en pleine forme et va devenir grand père pour la quatrième fois cet été ! NEWS A MAN, le nouveau film basé sur sa biographie Au Nom De Tous Les Miens est en production. Il s’agit d’un long métrage documentaire animation avec la participation de Martin Gray. Pour visionner en avant première la bande annonce, c'est
par ici: "




" EXCLUSIF CANNES 2012 Découvrez l'interview exclusif de Martin Gray par le producteur Américain Harvey Weinstein qui sera diffusée sur CNN Jeudi 1er Juin ( 00:00 heure de Paris/CET Europe ou 9ET/PT). BIENTÔT Découvrez les rushs ainsi que d’autres bandes annonce et interviews du film A MAN et suivez l'actualité et les billets de Martin Gray. http://www.martin-gray.fr/
Erwan Milbéo http://www.martin-gray.fr/
 ".

Alors comme j'ai parlé des grand-mères qui ont été aussi des mères, j'en profite pour en avance souhaiter une Bonne Fête à toutes les mamans, celles que l'on à connues et celles que l'on n'à pas connues, mais qui de là-haut de toutes façons nous aiment!

Que la Paix soit avec Martin Gray !


13 commentaires:

Anonyme a dit…

C’est agréable d’avoir des nouvelles de Martin Gray ! J’ai été visiter son nouveau site.
Je ne suis pas étonnée que tu te sois sentie dynamisée à son contact. Cet homme à traversé tant de choses fortes et douloureuses et malgré cela à transmit l’espoir. C’est un être d’exception. Un survivant de l’apocalypse. Il y en à comme cela, souvent anonymes, à avoir tout perdu et qui survivent en continuant à aimer la vie

Bonne fête à toutes les mamans

« L'espoir est une mémoire qui désire. »
Honoré de Balzac

Brocéliande

Anonyme a dit…

Tu en aurais des choses à raconter toi aussi, ta vie me semble avoir été riche en événements.
Je ne vois pas où tu as été maladroite fleurdecorail. J’ai apprécié tout ce que tu as écrit sur la déportation.
Merci à Martin Gray pour le témoignage qu’il à porté au monde. Ce qu’il à vécu n’à pas de nom. Je suis toujours étonné de ce qu’un être humain peut arriver à encaisser.
Vagabundo

Fleur de Corail a dit…

Merci de vos commentaires. Je reparlerais de Martin Gray à nouveau.
Je suis restée volontairement laconique sur ce billet mais en fait ma (première) rencontre avec Martin Gray s'est faite dans des conditions assez étonnantes.
Et mes rencontres avec lui ont toujours été chargées d'émotions très intenses.
Ta citations est vraie Brocéliande.
Bonne journée!

Anonyme a dit…

Martin Gray quel destin ! Je suis contente pour lui qu’il soit bientôt encore grand-père. Au moins, la vie l’a récompensé J’espère que tu nous en dira plus, si tu veux.
manoune

Fleur de Corail a dit…

J'en dirais plus plus tard. Si j'en dis plus, ce sera en toute sincérité affective. Je n'aime pas m'exposer à travers la célébrité des autres...
De toutes façons, j'en ai connu des gens célèbres et peu m'ont vraiment impressionnée. Martin Gray fait partie de ceux qui m'ont vraiment marquée. Bonne soirér

Anonyme a dit…

bonjour je me permet de vous ecrire.je suis tombée par hasard sur cet homme excetionnel martin.gray, ce grand homme des 1971 , jai été touché par son destin, et voyezvous j aurais aimé vous enparler mais en privé,si vous levoulez bien , ainsi avoir desnouvelles de cethomme merveileux et exceptionel me ferais plaisir

Anonyme a dit…

bonjour je me permet de vous ecrire ,jai vu vos commentaires et avoir eu des nouvelles,de cet homme exceptionnel( martin gray) que j admire,depuis 1971,un homme hor du commun, et si gentil etqui a toujour en luicette,force de nous montrer que la vie estsacrée.j aieucetetchance de le voir si souvent,donner nous vite de ses nouvelles merci a vous

Fleur de Corail a dit…

Bonjour et merci de votre ou vos deux commentaires. Je supose que c'est la même personne ?
Pour avoir des nouvelles de Martin Gray, il me semble qu'il suffit de vous inscrire sur son site.
Mais en tous cas, dès que j'ai d'autres nouvelles, il est évident que j'en parlerais. Bonne journée

Anonyme a dit…

bonjour je viens de tomber sur votre blog,je cherche a contacter martin gray pour lui communiquer mes idées sur le livre que j'écris,pourrais-je vous contacter vous -meme?afin de voir comment le contacter?merci de tout coeur vous pouvez me joindre a mon adresse mail reveange@hotmail.fr,merci beaucoup!!!!

Jeannine Vaquié a dit…

Je ne peux pas répondre à toutes ces demandes(et Dieu sait si à une pèriode j'en ai eu!)..
Je vous conseille soit d'aller sur son site en lien dans la marge, soit d'écrire à son éditeur et je vous souhaite bonne chance de tout coeur. :)

Véronik@ a dit…

Bonsoir,

C'est avec un vif intérêt que j'ai pris connaissance de votre article concernant Monsieur Martin GRAY.

j'ai eu la chance de le rencontrer en 1983. J(ai également lu la quasi totalité de son Œuvre.

Monsieur Martin GRAY réside t il toujours au TANNERON ?. D'après des sources d'information j'ai un doute ...

Comment lui adresser un courrier personnel?;

Pourriez vous, S'il vous plait me communiquer le lien pour accéder à son blog.

Vous remerciant de votre attention pour m'avoir lu jusqu'au bout et de m'éclairer sur les 2 questions posées.

Dans l'attente de vous lire.

Cordialement.

Véronique

PS mes racines sont gitanes du côté de mon grand père paternel et j'en suis fière

Jeannine Vaquié a dit…

Bonjour Véronique.
Merci de votre passage. Effectivement, Martin Gray n'habite plus au Tanneron depuis un certain temps déjà!
Le lien de son site est mentionné sur le côté dans la marge sur ce blog, comme je l'ai déjà dit.
Pour lui adresser un courrier personnel, écrivez sur son site :)
Il y à une personne qui l'aide à gérer cela. Martin est très âgé et ne peut plus faire face d'un coup à toutes les demandes, cela se comprend.
Très bonne année à vous et à vos proches.

Anonyme a dit…

Bonsoir Jeannine,

Je vous remercie pour avoir eu la gentillesse d'avoir répondu à mes interrogations.

je vous remercie de vos bons vœux. je vous souhaite sans oubliez vos Proches une EXCELLENTE ANNEE 2016 mieux que la précédente année coulée.

Je ne suis pas très surprise que Monsieur Martin GRAY ne résidait plus au TANNERON.

J'ai lu des informations qu'il résiderai en Belgique. Pouvez vous me le confirmer.


Pouvez vous s'il vous plais de me mentionner par écrit le lien de son site ( j'ai des soucis de vue. Je vous en remercie par avance.

J'ai eu de la chance de rencontrer Monsieur GRAY en 1983 sur Paris.

Vous remerciant de toute l'attention apportée à ce courrier.

Cordialement


Véonique