mercredi 21 juillet 2010

1. Après Brel, Gerard Ferrer, le gitan marseillais

Cramponnez-vous, frissons garantis, âmes sensibles s’abstenir..
Qu'on se le dise!



CD en vente par son site en lien sur le côté en haut à droite , dans Liens blogs

J'avais dit au téléphone à Abuelita "Je crois que je vais rompre le silence sur mon blog après avoir entendu Gérard Ferrer interpréter " Quand on à que l'amour".
J'avais déjà posé une vidéo de cette chanson sur un site des connaisseurs de Brassens, Brel, Ferré et j'en passe.. L'avis avait été unanime.
Cette interprétation, comment trouver les mots ? J'avais employé une expression un peu forte (mais c'est pas si sûr) " ça m'arrache l'âme "


J'ai été vérifier : J'ai été écouter Céline Dion, Maurane, Patricia Kass et même Lara fabian. Il y avait quelque chose qui me travaillait...
Leurs interprétations sont très belles, avec de belles modulations de voix, parfois même avec beaucoup d'orchestration pour rendre hommage à Jacques Brel, avec des choeurs etc...
On sent même chez Céline Dion, beaucoup d'émotion à la fin de la chanson : Elle à presque envie de pleurer, cela se voit, mais ce que je vais dire n'engage que moi :

Toutes ces belles voix... ces orchestrations, cet encadrement grandiose (louable certes) autour de la chanson de Brel, et bien si cela renvoie à la beauté unique de ses paroles... l'émotion est prisonnière, bloquée, elle ne passe pas!!!
Quand j'ai découvert comment Gérard Ferrer chantait les mots de Brel, j'en ai été bouleversée, j'ai eu un choc artistique, j'étais parcourue de frissons, c'est à FLEUR DE PEAU, cela m'est rentré dedans, j'oscillais entre les larmes et la joie, complètement immobilisée. Pas de fariboles, pas de barrières, avec sa guitare, Gerard Ferrer y va directement, et à travers sa si belle voix, l'émotion passe et vous traverse, vous prend aux tripes!
Il est un Brel gitan sans concession, sans apprêt..

( Lorsque j'étais à bord du Marseillois le soir du 5 juillet, il avait chanté " Les copains d'abord", c'était superbe et va enregistrer d'après ce que l'on m'a dit " L'aigle noir" de Barbara ).



envoyée par gitano13120

A tous ceux qui aiment et sont aimés, à tous ceux qui aiment et ne sont pas aimés,
à tous ceux qui n'aiment pas où on peur d'aimer et seront salutairement jaloux,
à tous ceux qui glissent et qu'une main tendue aide,
à tous ceux qui n'ont pas eu cette chance, mais qui trouvent l'amour de l'autre côté,
à tous ceux qui lutent courageusement contre de graves maladies,
j'offre cette chanson de Brel par Gérard Ferrer.

hebergeur d image
Monsieur Gérard Ferrer...

Enregistrer un commentaire