jeudi 11 septembre 2008

3. Message d'Isabelle du 10 septembre

......................Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit



bonjour .. ma petite mère fragile ! cette chute avait un sens ... il faut prendre soin de toi ... tu connais l’adage : "qui veut voyager loin etc ... "tu voudrais répondre à toutes les personnes en demande ... mais les messages sont là ! il faut aussi que chacun se prenne en charge ... vous êtes au coeur du cyclone ... certes .. mais aussi "au coeur de l’espérance" ! gardez foi et confiance ... toujours ! les messages actuels sont brefs ... mais ils sont pour vous rassurer et pour vous assurer que nous ne vous" perdons pas de vue" .. loin s’en faut !! encore une fois .. soyez certains que nous avons "la meilleure place" !! ne regardez plus la situation présente avec les yeux du passé émotionnel qui stagne encore en vous ! et ceci entretient une négativité qui se perçoit ! essayez d’être profondément ancrés dans "l’être" et non dans le mental !! essayez de reconnaître ce qui vous arrive de "bien" dans la vie et de ne plus vous polariser sur le "manque" !! reconnaissez l’abondance qui est autour de vous ! :la chaleur du soleil .... les fleurs magnifiques ... le fruit succulent que vous mangez ... la plénitude de la vie est dans tout et surtout dans les choses simples !!! quand vous souriez à quelqu’un .. vous devenez un "’donneur" ! n’est-ce pas à la portée de tout le monde ??? courage ... nos aimés !!vous y parviendrez ! que cela soit !! haut les coeurs ! et pensez que la "nouvelle terre" aura un nouveau "ciel"c’est à dire : la conscience enfin éveillée !!

le 10 septembre 2008, Isabelle Lionnet

Voilà, Anne-Marie Lionnet va mieux, elle vient de recevoir un message de sa fille!

Comme j'aime les messages concis d'Isabelle mais qui contiennent tant de choses!

Il y à longtemps, suite à un suicide, j'écrivais, car je savais Isabelle delestée d'une attitude moralisatrice de premier degré :

Isabelle, mon amìe,
(A Isabelle Lionnet)

Isabelle, Isabelle mon amie !
Préservée des souillures de la vie
De l’absolu désespoir qui propulse
Vers le néant, quand la vie se révulse.

Isabelle, Isabelle mon amie !
Par la maladie trop vite anéantie
Tu n'as su que furtivement l'amputation
De l'enthousiasme des passions.

Tu as su la souffrance, la désespérance
Mais si brièvement, et ton adolescence
A peine terminée s'est évanouie,
Pour dans l'azur y renaître éblouie.

Alors je voudrais te demander Isabelle
Ce que tu penses de ceux que l'on appelle
Les suicidés; dont la souffrance a pulvérisé
L’espoir, dans une vie où ils se sont brisés.

En allant tout droit se faire pendre ailleurs
Espérant trouver un monde meilleur.
Ou simplement ne pouvant plus que fuir
Un univers qu’ils ne pouvaient que maudire.

Quel est la part de désespoir ou de courage
Pour sur la vie commettre un tel outrage ?
Et n'est-ce pas aussi notre indifférence
Qui leur a fait tirer leur révérence ?

Jamais je n'ai pu jeter l'anathème
Sur ceux qui connurent trop de matins blêmes.
Et vraiment Isabelle, vraiment si Dieu existe
Alors pour moi aucun doute ne subsiste

Sur son pardon, son amour, sa clémence
Et pour cela excuse ma trop grande véhémence
Envers les moralistes, supérieurs et suffisants
Qui jugent ceux qui ont osé prendre les devants !

Toi qui nous lance des messages d’amour,
Comment expliquer que leur poids fut si lourd
Pour que leurs croix ne puissent leur être ôtée
Qu'au prix de la mort où ils vinrent se hâter ?

Pour ceux-là j'élève une humble prière
Vers celui que l'on nomme Notre Père,
Et que l'amour qu'on ne leur a pas donné
Dans les Cieux, là haut, leur soit multiplié.

Jeannine Vaquié "Fleur de Corail" 1999 ( à Marcel)
Ce poème à Isabelle à été remit à sa maman, Anne-Marie Lionnet.

Aimer donner un sourire, la chaleur du soleil, les fleurs.... Isabelle aurait aussi certainement aimé, dans toutes ces joies simples, la danse et la musique gitane, comme dans cette vidéo qui me fait vibrer grâce surtout à la voix chaude de la Negrita, par l'intensité du rythme, et cette petite fille qui danse spontanément et avec simplicité, emportée par le tempo des guitares, cette ambiance que j'aime tant!
On fête le rétablissement d'Anne-marie Lionnet..
Bonne nuit!


P.S. Je n'ai pas mit le message d'Isabelle du mois d'août car je voulais sensibiliser les gens au sujet des apparitions mariales, cela me semblait prioritaire.


A cantar! A bailar!

Enregistrer un commentaire