lundi 30 décembre 2013

1. Un diamant nommé Manero



Cela peut paraître être "un comble" comme on dit. Mais c'est ainsi...J'ai apprit hier soir seulement le décès de Manéro Baliardo ( fils de Manitas de Plata ). Voilà...

Manéro est né au ciel le 5 juillet 2012.

Emportée dans le tourbillon de la vie et l'accumulation de mes problèmes, car cela à été comme ça à certains moments, l'impossibilité financière d'aller en Camargue depuis deux ans, je ne regardais plus tellement de vidéos gitanes sur internet, je pensais souvent à Manéro mais n'osais lui téléphoner.

Le tourbillon de la vie..Cette vie dont le rythme semble aller en s'accelerant de plus en plus au fil du temps qui passe. S'en est presque affolant...


Hier j'ai pleuré.. Mais assez vite, j'oscillais à nouveau entre tristesse et consolation. Je ne crois pas en l'au-delà, j'en ai la certitude ! Alors, je sais qu'il est dans une autre sphère, plus belle, et peut-être pas si loin de nous.
Car si un gitan en tant qu'ami, mérite une grande place sur mon blog, c'est bien lui !

Déjà, sur cette photo au-dessus, il à sa main comme posée sur le cœur et ce n'est pas pour rien!

Ceux qui l'on connu savent sa gentillesse, son humilité naturelle et ce n'est pas un compliment post-mortem, j'ai bien connu Manero!

Manéro, c'était la bonté et c'est cela qui peut faire pleurer, se dire qu'une part de bonté s'en est allée de cette terre.

Manéro, c'était la tendresse et la douceur. Et même s'il avait comme tout le monde des défauts, on à tous nos démons, Manéro était essentiellement tous les compliments que je viens d'écrire. D'ailleurs, gadjos ou gitans qui l'on connu s'accordent sur ce point : la bonté, qui est une qualité supérieure, noble, parfois sujette à la raillerie de ceux qui ne comprennent rien et qui étaient très loin de lui arriver à la cheville.

Mais Manéro s'en moquait, il traversait tout cela.

Il était tellement humble qu'il ne s'en apercevait même pas, il n'en n'avait pas conscience, et s'applique à sa personne la phrase de Gandhi : " Cultiver l'humilité revient à cultiver l'hypocrisie car le vrai humble ne sait pas qu'il l'est ": L'humilité naturelle! Comme je l'avait écrit pour José Reyes que je n'ai pas connu mais que j'imagine comme cela..

Manéro c'était cette voix qui vous prenait et vous enveloppait. Vous consolait. Vibrante de sensibilité et appelant la votre. Manéro c'était une voix qui venait du coeur, de l'âme.


Manéro c'était un talent énorme qui n'à pas pu, pour des tas de raisons, se réveler dans toute sa dimension. Mais qui était réel et ignoré du très grand public. Il aurait pu aller très loin, mais cela ne s'est pas fait.

Il savait beaucoup de choses de moi, que je lui avait confiées d'emblée, des choses importantes, nous avions beaucoup de points communs et j'ai, pendant des années, partagé beaucoup de moments de complicité avec lui. Je lui disais " Moi, je suis comme le cristal ( "parfois un peu fêlé" - on riait) et toi comme un diamant, tu es plus solide que moi. Mais on fait partie de ces gens parfois trop transparents".



Pour ceux qui ne l'ont pas connu, tout cela ne veut rien dire, hélas pour eux...Qu'ils sachent seulement qu'un gitan extraordinaire à existé et que je l'ai bien connu.

La gentillesse, la bonté... Bien sûr il y en à d'autres et il y en aura d'autres. Heureusement, sinon il n'y aurait plus qu'à se flinguer ! Mais Manéro illuminait son monde à sa façon! Je suis heureuse d'avoir croisé sa route.

Puis le temps à passé, la vie...et ses surprises, ont en partie refoulé notre amitié. Enfin, apparament.

C'est grave lorsque quelqu'un comme lui s'en va. Car il nous faut nous demander comment on peut prendre la suite. Car il faut le faire, la terre à besoin de gens comme lui...De lumière...

J'aime ces vidéos, la première est bouleversante à la fin. On voit deux photos de lui très expressives, et la deuxième photo le reflete bien. Quelques soient les joies ou les blessures de la vie, il est là...la caméra s'éloigne et il ouvre tout grand ses bras. C'est ainsi que je l'imagine, de l'autre côté.

Ouvert à l'amour universel, recevant cet amour aussi..Avec l'intelligence et la sensibilité des choses qu'il possédait, je le pressens vraiment comme un possible guide.

Un diamant pur et dur !

Oh Manéro! J'espère que tu as trouvé le bonheur là où tu es, tu le mérites énormément. C'est un immense nuage de tendresse que je t'envois et je te souhaite de recevoir toute la tendresse, toute la bonté que tu as toujours su donner aux autres !

Lien précédent :
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.fr/2008/06/5-hommage-antonio-de-plata_15.html



Enregistrer un commentaire