vendredi 24 mai 2013

1. Georges Moustaki nous à quitté hier matin

 

Sans la nommer (la revolution permanente)

http://fr.wikipedia.org/wiki/Georges_Moustaki "
" Georges Moustaki, de son vrai nom Giuseppe (Iosif en grec, Youssef -état-civil égyptien-, Joseph en français) [2] Mustacchi[1], né le 3 mai 1934 à Alexandrie et mort le 23 mai 2013 à Nice[3],[4], est un auteur-compositeur-interprète français d'origine grecque "

Notre métèque internationnal est parti. Il ne pouvait plus chanter depuis longtemps déjà mais il nous à laissé un répertoire énorme, sans parler des chansons qu'il à composé pour des grands noms de la chanson : Edith Piaf, Serge Reggiani Yves Montant, Barbara et d'autres.
Une grande amitié le liait à Brassens. C'est d'ailleurs pour cela qu'il avait prit le même prénom pour la scène. Encore un grand nom de la chanson qui s'en est allé.

Poser ici des chanson de Georges Moustaki est un défi car combien de succès résonnent encore dans nos têtes! Il à enchanté une grande partie de ma vie, comme pour des milliers de gens. Une de ses chansons m'obsède depuis hier, je n'arrête pas de la fredonner :

 

Le temps de vivre Et que dire du " Métèque " qui l'à rendu célèbre ?

 
-Zazie et Georges Moustaki- ""le Meteque "" par dividu


Choisir une chanson de Georges Moustaki est une gajeure, car elles sont toutes si belles ! Un rayon de soleil de Méditérannée s'en est allé... Georges Moustaki et ses allures de baba cool et d'insatiable séducteur. Pas étonnant qu'il aimait brassens ! Mais aussi un chanteur engagé à ses heures...



hebergeur d'image

Encore un des grands de la chanson qui s'en est allé... Mais qui restera à jamais dans le coeur de ceux qui l'ont connu et aimé. Et que les jeunes générations apprendront à connaitre j'espère...

Il y à quelques temps (cela fait deux ans je crois ), il avait été interviewé par téléphone et il était très fatigué. Il avait dit, avec son humilité naturelle, qu'il ne souhaitait pas grand chose maintenant, une seule chose : C'était de retourner en Grèce, à un endroit qu'il amait et qu'il tenait secret, simplement pour y boire un café je crois, regarder la mer et contempler, sans être dérangé...


Nul doute qu'il est en paix de l'autre côté, j'en suis persuadée... Et surtout, débarrassé du carcan de la maladie, je sais maintenant qu'il est LIBRE



Je sais maintenant qu'il est libre oui et qu'il à rejoint tout le bleu du ciel de la Méditérannée !
Liens précédents sur Georges Moustaki :
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.fr/2012/01/1-le-jardin-devaste.html
 Deux chansons : Il était un jardin et le flamenco



Enregistrer un commentaire