mercredi 26 mai 2010

5. La musique dans la rue...

Que ce soit le Pèlerinage des Saintes ou ailleurs, rien n'est plus beau que la musique dans la rue!
Pour en revenir au 24 mai, je trouve que cette menace de mettre fin au pèlerinage, c'est nager dans l'absurdité!
Un tel pélérinage qui ne se fait qu'une fois par an, cela concerne AUSSI les gadjos en partie.
Et le clergé, a t'il son mot à dire ?

Où est le bon temps où j'allais aux Saintes quelques jours avant le Pélérinage pour faire la fête ?
C'était quand j'avais les moyens financiers pour le faire, car je descendais au Grau du Roi surtout l'été (après le decès de mon ami gitan, sinon c'était tous les mois, deux fois par mois, mais c'est autre chose) .
J'arrivais lentement en voiture aux Saintes dans une allée bordée de caravanes où les gitans jouaient de la guitare sur les marchepieds, quel accueil agréable, quelle ambiance! Difficile pour se garer, mais cela faisait parti du jeu, et ensuite j'allais danser de çi, de là...
J'ai toujours retrouvé ma voiture intacte et n'ai jamais eu de problèmes...

Et j'en connais des tas de gens comme moi, qui n'ont jamais eu de problèmes....Etrange...

Une très belle vidéo d'Alma de fuego pour illustrer cela, j'en avais déjà parlé :



Une fois même, de guerre lasse, visant une place près de caravanes, je m'adressais à des gitans que je ne connaissais pas, et leur demandais au culot s'ils pouvaient garder ma voiture pour deux heures seulement : En riant ils m'ont répondu oui avec une condition : Que je boive un café avec eux à mon retour.
Pas de problème!
J'aimais cette concentration de toutes ces tribus gitanes venues du monde entier, les couleurs, la musique, la danse! La coeur des Sainte battait, les rues vivaient!

Je connais des gens (des gadjos) qui font le pélérinage chaque année et ne s'en plaignent pas! Bien au contraire..Certains viennent de loin..Ils viennent exprès! Ils n'ont pas eu d'ennuis!

On parle de débordements ? Mais il y en à dans toutes les grandes manifestation qu'elle soit gitane ou pas! (regardez dernièrement ces pots géants organisés par facebook)!
Et certains doivent en profiter pour que l'on attribue ces débordements uniquement aux gitans!
Lorsque je lis les articles sur la supression du pélerinages, je trouve certains commentaires bien orientés, choisis, triés, vers un discours que j'ai déjà entendu et qui me fait frissonner..Je vois derrière cela s'agiter un spectre...
" ça finit toujours mal " est-il écrit dans l'article. Ah bon ? Où ça ? Qui ? Comment ? Des faits précis.. Des noms.. Cette phrase est vague, c'est une phrase toute faite, qui veut tout dire et rien dire..


Quand au rapport financier (si le pélérinage ça rapporte ou pas aux Sainte Marie etc) je ne pense pas que l'on ai besoin de justifier un pélérinage religieux par l'argent, par ce que ça rapporte ou pas.

Si ça rapporte plus ou si ça rapporte moins ou pas autant qu'avant...

Le Pélérinage gitan des Saintes Marie se justifie à lui tout seul par son seul sens religieux, voilà, comme tout pélérinage!

Et celui-là est légendaire...!

C'est comme l'interdiction de la musique dans le metro à Paris, ...

Pourtant la musique apporte la joie! En témoignagne cette expèrience, qui à été tentée dans la gare d'Anvers, où les spectateurs qui n'étaient pas prévenus, se mêlent peu à peu à la danse...




On vit une drôle de société où on n'a même plus le droit de sourire : Vous savez, les photos d'identité ou pour les passeports.. C'est pour lutter contre le grand banditisme nous dit-on... Bien sûr que non : C'est pour mieux nous surveiller, c'est cela, le nouvel ordre....ces photos, ça vous fait une tête de mafieux ou de déprimé compulsif et on en prend pour dix ans! Elle est belle la société!

Je constate plutôt que les gitans, d'après les echos que j'en ai eu, ont fait le pèlerinage, sans les fameux " débordements " et je trouve cela plutôt positif. Il à raison Vagabundo!

Malgrè leur colère, leurs menaces, rien n'à été mit à execution et sommes toutes, tout s'est déroulé normalement et tout s'est bien terminé...
Les gens sur place ont pu le constater, c'est l'essentiel. Et pas ce qui est dit dans certains articles..
On n'à plus le droit de chanter, plus le droit de faire de la musique, plus le droit de danser, plus le droit de prier..plus le droit de sourire, parfois même plus le droit d'aimer...
On veut robotiser les gens, leur enlever ce qui fait leur spécificité, leur originalité, leur liberté

Il faut que les gens soient vigilants et qu'ils puissent garder leur liberté de jugement, leur lucidité et ne pas avaler n'importe quel discours, n'importe quel blabla, n'importe quelle manipulation. Mais je leur fait confiance : On à pu constater une forme d'insurrection cet hiver devant cet énorme mensonge qu'à été la campagne de vaccination, la fameuse grippe...

Avec cette histoire de pèlerinage, je pense parfois à feu mon oncle de Montpellier, politiquement bien plaçé pendant plusieurs années : Il en aurait été stupéfait, et pas du tout d'accord avec le Maire des Saintes Marie...

Allez! La musique continuera toujours!

Que ce soit aux Saintes ou ailleurs,

La musique dans la rue, c'est la vie!

Le quotidien s'agrémente de couleurs,

C'est le bonheur, merci Franky!





Image hébergée par Casimages.com : votre hébergeur d images simple et gratuit

Ce billet est la suite de : http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2010/05/4-ambiance-aux-saintes-un-24-mai.html

Enregistrer un commentaire