mercredi 25 février 2009

5. Ingrid est libre : Et les autres ?


Je reçois souvent des mails privés pour signer des pétitions pour telle ou telle cause.

Souvent j'adhère à certaines et je signe.
Alors j'espère que les gens feront de même pour celle-ci!

Je ne peux porter tout le poids du monde sur mes épaules aussi ais-je choisi ce combat pour la liberté.

Voici un mail reçu par Armand Burguet (ce texte est sur le site en lien sur le côté).

Il est aisé à lire et il suffit de cliquer sur "Pétition en ligne" dans le texte.


On à fait beaucoup de bruit pour Ingrid bétancourt (j'en faisais partie) et c'est tant mieux alors n'oublions pas ceux qui sont encore prisonnier dans la jungle profonde!

Fidèle à Ingrid Bétancourt et à son message, j'ai bien sûr signé!


Voici le mail :

" Bonjour à toutes et à tous. Merci de lire ce mail jusqu'au bout...

Si la libération d'Ingrid Betancourt a été largement médiatisée, elle doit être replacée dans son contexte et ne pas occulter, ni la situation des milliers d'autres otages colombiens, ni les efforts qui continuent à être faits pour fin à ce drame.

Depuis 2006, 33 otages des FARC ont retrouvé la liberté en Colombie., et cela continue. Vous avez probablement lu dans la presse et sur le site que six nouveaux otages venaient d'être libérés de manière inconditionelle par les FARC (Les Farc reprennent les libérations sans contrepartie). Cette dernière libération est due à un petit groupe de Colombiens (CPLP : Colombianos por la Paz) qui ont décidé il y a plusieurs mois de se regrouper autour de la sénatrice Piedad Cordoba pour entamer un dialogue épistolaire avec la guérilla et obtenir des résultats concrets par la négociation. Cette initiative a été couronnée de succès.

Mais cette approche, qui va dans le sens contraire de la politique gouvernementale qui refuse toute négociation et ne veut accepter que la victoire militaire, suscite des réactions négatives de la part du pouvoir colombien. Les déclarations des deux derniers otages politiques, Alan Jara et Sigifredo Lopez, quand ils ont été libérés, n'ont pas été fortement appréciées par le gouvernement du président Uribe (Alan Jara: "Uribe n'a rien fait pour notre liberté") (Sigifredo Lopez : "Un raid militaire est un arrêt de mort pour les otages")...


Dimanche passé, le président Uribe a réitéré son opposition à toute solution négociée (Pas d'échange otages contre Farc) basée sur un échange de prisonniers. Mais il a de plus fait des déclarations qui mettent directement en danger la vie des membres du groupe CPLP :
"Nous n'allons pas les laisser nous abuser. Ils parlent de paix, mais font couler le sang. (Nous n'allons pas laisser) les intellectuels des Farc nous duper avec un discours de paix qui, au final, renforce le terrorisme", a déclaré Uribe lors d'une cérémonie à Villavicencio. "Ce bloc intellectuel des Farc est toujours en train de parler des Droits de l'Homme, uniquement pour intimider nos soldats et nos policiers", a-t-il ajouté
Les membres de « Colombiens pour la paix », se sentent personnellement attaqués par ce commentaire du président, et nous avons immédiatemenbt réagi.
Dans un communiqué publié conjointement avec la Fédération Internationale des Droits de l'Homme (FIDH), nous avons demandé au président Álvaro Uribe de rectifier ses déclarations, car elles mettent en grave danger la vie des membres de ce groupe, en les désignant comme objectifs de groupes paramilitaires qui continuent à commettre des « crimes en Colombie.
Nous lui avons également dmandé de reconnaître sans ambiguïté que la défense des droits humains et la recherche d'une libération négociée pour tous les otages ainsi qu'une issue politique au conflit armé n'impliquent d'aucune manière une complicité avec la guérilla.
Enfin, nous avons demandé au président de protéger et d'assurer la protection de Piedad Cordoba et des membres du grope CPLP (Un appel à Uribe pour qu'il rectifie ses déclarations concernant le Groupe "Colombianos por la Paz").
Vous trouverez dans la revue de presse sur http://www.infolibertad.com/ plus d'informations sur tout cela, mais je voudrais vous demander ici de joindre votre voix à la nôtre, en ajoutant votre nom dans la liste des signataires de la Pétition en ligne qui est accesible depuis le site. Cela ne vous prendra qu'une minute, et vous pouvez ainsi contribuer à assurer la protection des membres de ce groupe courageux. Ceux qui connaissent la Colombie savent que leur vie est réellement en danger, et que doner une visibilité internationale à cette situation est un moyen efficace pour les protéger.
MERCI d'avance pour votre participation à notre action
Armand "

Merci d'avance! Votre signature est importante!

Musique tsiganne pour se détendre :

Radhey Gérard Yung Concert Chanson




Précedent liens principaux sur Ingrid :
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/03/6pido-libertad.html
http://fleurdecorailpassiongitane.blogspot.com/2008/07/1-libertad.html

Enregistrer un commentaire